A l’intérieur des murs d’enceinte de l’Alhambra, l’Alcazaba paradis terrestre selon le Coran, hormis ces majestueux palais, il fait bon se promener dans le parc enjolivé de fontaines, fleurs, buissons.

Agapanthes

En pleine journée durant l’été, par ce chaud soleil régnant en Andalousie, c’est une source d’ombrage qui invite à l’évasion et à la méditation. Les nombreux bassins sont alimentés par les eaux canalisées venant de la Sierra Nevada. Dans la cour des myrtes un bassin d’une longueur de 34 m, une lumière, des parfums, ceux des arbustes longeant les murs ont donné leur nom à la cour. Au milieu, le patio de la Acequia, la cour du Canal où des jets d’eau dessinent une architecture de cristal et les plantes grimpent haut sur les murs. Des arceaux d’eau jaillissante égrènent leurs diamants de lumière entre les parterres fleuris.

Bassin alimenté par les eaux venant de la Sierra Nevada
Bougainvilliers
Camaïeu de fleurs
Architecture végétale
Allée bordée de lilas
Buis et palmiers
Bassin aux vasques
0