La Gomera petite île sauvage proche de Tenerife mérite que l’on s’y rende, c’est le paradis de la flore, de la faune et de l’emblématique lézard, le Gecko des Canaries.

Cultures en espalier

Il est très facile de faire le tour en voiture de l’île de la Gomera, mais pour s’imprégner de sa beauté luxuriante, il faut prendre les chemins de randonnée. Dans le parc national de Garajonay, vous découvrirez des plantes exotiques et herbacées, beaucoup d’arbres fruitiers et une forêt très dense. Des routes sinueuses aux panoramas spectaculaires vous emmènent vers de petits villages isolés ou dans des petites criques de sable noir.

Village verdoyant du centre de l’île

Le Parc national de Garajonay est le poumon vert de l’île, si différente de sa sœur Tenerife, La Gomera est très escarpée. Sa végétation est luxuriante, entre les bruyères arborescentes, les fleurs grimpantes, les agrumes et quelques 120 espèces endémiques.

Manguier
Plage de sable noir
Cactés et succulentes
Bananier
Citronnier
Bougainvilliers et Géraniums

Sa capitale San Sebastian est la porte d’entrée en raison de son immense port. Christophe Colomb y a fait escale lors de son périple vers l’Amérique. Un musée lui rend hommage. On retrouve dans cette ville les maisons typiques espagnoles aux balcons de bois sculptés.

Musée Christophe Colomb
San Sebastian
Maison traditionnelle espagnole

0