En Normandie, dans le département de l’Eure, à 1 heure de Paris et de Rouen une ville pour l’Impressionnisme d’où Claude Monet a peint ses célèbres « Cathédrales », se trouvent la Maison et les jardins de Claude Monet.

Allée de lavande
Allée de lavande

Ces jardins se visitent au fil des saisons, de préférence en matinée, pour en apprécier la beauté, les couleurs et les variétés à leur apogée, un magnifique kaléidoscope de couleurs. Dès l’entrée vous serez ébloui par la profusion de fleurs qui attirent bon nombre de papillons et d’insectes se délectant du nectar des fleurs. Promenez-vous dans le chemin central, célèbre pour ses arceaux voulus par Claude Monet. Selon les saisons, celui-ci est bordé de tulipes, de jonquilles, de capucines, de dahlias. Des allées bordées de lavande mènent au fond du jardin

Par un petit tunnel vous accéderez à la douceur du jardin des nymphéas. Le jardin d’eau est un havre de calme où vous pourrez flâner à l’ombre des ginkgos biloba, des érables du Japon, des bambous bordant le lac recouvert de nymphéas et entouré de l’Epte, se transformant en ru. Au centre du lac, se trouve une petite île où trônent majestueusement des saules pleureurs.

Vous comprendrez alors la passion de Claude Monet pour cet endroit sublime. Et si vous savez regarder, vous y découvrirez des « tableaux » de fleurs se reflétant dans l’eau, telles les toiles du Maître de l’Impressionnisme.

Les parterres de géraniums devant le Clos Normand
Les parterres de géraniums devant le Clos Normand
Le Clos Normand
Le Clos Normand
Le pont de l’étang des nymphéas
Les cosmos
L’Epte
Étang des nymphéas
Reflets « impressionnistes » d’hibiscus
Les lys rose
Les rosiers et en premier plan, les tisons de Satan et un érable du Japon
Les rosiers et en premier plan, les tisons de Satan et un érable du Japon
Agapanthes
Les nymphéas
Saule pleureur sur l’étang
Les arceaux d’origine souhaités par Claude Monet
Panoramique sur l’étang des nymphéas
0